Reptilia-area

L'hiver est propice aux ambiances magiques !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Parades/accouplement/ponte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noth'
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 1188
Age : 29
Localisation : La tête dans les nuages.
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Parades/accouplement/ponte   Jeu 17 Mai - 17:47

Au même titre que les techniques de chasses, voici des exemples particuliers de parades, de pontes et d'accouplement. Encore un reflet de la diversité animale !

-Macropus rufus né après 30-40 jours de gestation. Une fois née il s’empresse d’atteindre la poche marsupiale, et y passe environ 225 jours

-Cuculus canorus pond un œuf dans un nid d’autres oiseaux. L’œuf éclot avant que les œufs des parents adoptifs n’éclosent, et u bout de 3-4 jours après sa naissance, il est assez fort pour jeter les œufs. Il gagne ainsi toute l’attention des parents.

-Chlamydera nuchalis construit ne sorte de berceau pour impressionner la femelle. Ce berceau est souvent décorer de divers petits objets.

-Les Cnemidophorus peuvent se reproduire par parthénogenése. Au bout de quelques générations, les femelles pseudo-copulent entre elle. L’un imite le mâle. Cela à pour but de stimuler l’ovulation.

-La femelle Rheobatrachus silus avale les œufs fécondés et les têtards. Pendant ce temps la production d’acide chlorhydrique est stoppée, et les jeunes se nourrissent dans l’estomac de la mère pendant environ 6-7 semaines.

-La femelle Rhodeus sericeus possède un long ovipositeur. Elle pond dans la cavité branchiale des moules d’eau. Le mâle émet du sperme à proximité, qui est aspiré par le siphon inhalant du bivalve.

-La femelle Copella arnoldi saute hors de l’eau pour atterrir sur une feuille, et pond. Le mâle saute par la suite pour les féconder, leurs écailles mouillé leurs permettent d’adhérer à la surface de la feuille. Puis le mâle humidifie les œufs avec des battements de queue, jusqu’à l‘éclosion.

-Le mâle de Cryptopsaras couesii est réduit à une espèce de testicule parasite. La femelle peut en porter jusqu’à quatre.

-C’est le mâle Hippocampus guttulatus qui incube les œufs.

-La femelle Rhyssa persuasoria possède un long ovipositeur et pond dans les larves d’autres insectes.

Je vous attend pour compléter ca !

_________________
Devenir animal, c'est se libérer de la souffrance d'être un homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terrimage.com
La_reptilienne
membre actif
membre actif


Féminin Nombre de messages : 695
Age : 27
Localisation : Sur Reptilia... Sur un forum vivant quoi...
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Parades/accouplement/ponte   Jeu 17 Mai - 20:51

- Le mâle Gasterosteus aculeatus (Epinoche à trois épines) délimite son territoire et commence à bâtir un nid en forme de tube à l'aide de brindilles ; une substance produite par les capsules surrénales sert de mastic ; le mâle attire ensuite une femelle dans le nid... la ponte terminée, la femelle quite le nid par la sortie opposé... et une autre femelle arrive pour pondre à la suite... jusqu'à 7 femelles pour un même mâle, qui soignera seul les multiples pontes...

- Les poissons du genre "M'buna" (Haplochromis, Pseudocrenilabrus, Pseudotropheus...originaires des lacs Malawi et Tanganyika en Afrique) pondent sur substrat découvert, et lorsque les oeufs sont fécondés, la mère les prend dans sa bouche, et les garde jusqu'à ce qu'ils soient assez grands pour ne pas être attaqués par les autres poissons alentours... Tout le temps que les alevins sont dans la bouche de leur mère, celle-ci ne s'alimente pas... Il arrive que l'un des jeunes mange ses frères et soeurs, et qu'il ne puisse plus sortir de la gorge de sa mère, provoquant ainsi leur mort.

- Les Symphysodon aequifasciatus et Symphysodon discus (Discus vert, et vrai discus) vivent en couple toute leur vie. Ils se choisissent vers l'âge de 10 mois. La ponte est effectuée sur subtrat découvert, et lorsque les jeunes éclosent, les parents sécrètent un mucus nourricier sur leurs flancs et sur leurs dos (composé d'algues unicellulaires et de Protozoaires).

- Les mâles Betta splendens (Combattant du Siam) paradent en étalant et en ondulant leurs grandes nageoires devant les femelles, certains spécimens sont mêmes capables de créer des "vagues rouges irrisées", dont l'origine et le fonctionnement sont encore inconnus...
Le mâle ayant préalablement créé un nid de bulles à la surface de l'eau qui ressemble en forme et en taille à une assiette creuse à l'envers, il attire la femelle réceptive à ses avances, l'enlace en formant un "U" avec son corps, et celle-ci libère une salve d'oeufs, tout en étant dans une sorte de torpeur qui l'immobilise jusqu'à tomber au sol... le mâle féconde les oeufs et les rattrape dans sa bouche pour les souffler dans le nid... puis la femelle revient, et il l'enlace à nouveau... cela peut durer des heures, et une fois que la femelle a pondu tous ses oeufs, le mâle l'attaque et la pourchasse jusqu'à ce qu'elle daigne s'éloigner du nid...
Les soins à la ponte sont donc assurés exclusivement par le père, qui, à chaque fois qu'un alevin tombe du nid, le récupèrera pour le replacer parmi les bulles.

Voici quelques autres exemples en ce qui concerne l'aquariologie... bien d'autres suivront... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lareptilienne.skyblog.com/
La_reptilienne
membre actif
membre actif


Féminin Nombre de messages : 695
Age : 27
Localisation : Sur Reptilia... Sur un forum vivant quoi...
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Parades/accouplement/ponte   Ven 18 Mai - 15:18

En qui concerne quelques oiseaux :

- La parade des Podiceps cristatus (grèbe huppée) se déroule sur l'eau et implique à la fois le mâle et la femelle. Les deux commencent par nager séparément tout en conservant un contact sonore... Puis ils se retournent pour se faire face et, grâce à leurs longs cous étirés et à leurs becs souvent remplis de plantes aquatiques, ils secouent leurs têtes et entament une sorte de danse...

- Les mâles Philomachus pugnax (combattant varié), dans leur splendide plumage d'été, se rassemblent habituellement entre mai et juin sur les arènes... Une collerette et des touffes de plumes de différentes couleurs ornent alors leur tête, et ils jouttent ensemble pour garder leur place et assurer leur dominance. Chaque mâle établit son propre territoire, sa "résidence". Les femelles visitent les arènes et choisissent leur mâle, souvent le même, le dominant... Celui-ci peut s'accoupler avec une dizaine de femelles en peu de temps.

- Les mâles Manacus manucus (manakin) se regroupent sur certains sites, "les arènes", exécutant des danses rituelles pour séduire et s'accoupler avec des femelles. Ces dernières s'occupent seules, du nid, de l'incubation et de l'élevage des jeunes.
Les Manakins présentent un dimorphisme sexuel de coloration très prononcé, qui témoigne de stratégies d'appariement complexes. Les femelles ont des couleurs vertes, discrètes, tandis que les mâles arborent des plumages aux couleurs vives et contrastées. Celles-ci sont utilisées au cours des parades nuptiales comme signaux visuels et sont renforcées par l'émission de sons variés (vocaux et mécaniques).
Les couleurs du plumage des mâles sont mises en valeur par la lumière vive qui pénètre à travers la voûte forestière (seulement 1 % de l'énergie lumineuse pénètre au sol dans la forêt équatoriale). Des trouées de soleil temporaires et ponctuelles forment des emplacements que les mâles occupent et entretiennent pour leurs parades spectaculaires. Ces parades obligent les mâles à rester pendant de longues périodes sur ces arènes de chant, afin de maintenir, ou même d'améliorer, une organisation hiérarchique entre les mâles pour accéder aux femelles. La disponibilité de certains fruits est donc cruciale à cette époque, permettant aux oiseaux de dépenser moins d'énergie à la recherche de leur nourriture.

- Le mâle Chondestes grammacus (bruant à joues marron), pour séduire une femelle, s'accroupit sur le sol, tendant sa queue de façon à former un angle de 45 degrés avec le sol. Ensuite, il la déploie, montrant les extrémités blanches, et il se pavane avec les ailes baissées, les pointes touchant presque le sol. Il se pavane d'avant en arrière, tandis qu'il pointe son bec vers le haut, avec la queue déployée et les ailes vibrantes.
Si la femelle l'accepte, le mâle lui offre une petite brindille avant l'accouplement.
Le mâle dépose ensuite d'autres brindilles sur des sites de nidification éventuels.
Si la femelle approuve son choix, elle construit le nid, sur le sol, à la base d'une touffe d'herbes ou d'autre plante, ou dans un buisson ou une crevasse dans les rochers.

- Les mâles Vidua macroura (veuve dominicaine) présentent un plumage nuptial très différent de celui des femelles. Chez les mâles, en effet, les deux rectrices centrales acquises en saison d'accouplement et qui sont exceptionnellement allongées, peuvent atteindre 35 cm. C'est donc lors de la parade que les mâles feront une série de vols spectaculaires au-dessus de la femelle, pour bien sûr, attirer son attention. Cette démonstration sera accompagnée de cris et de mouvements de plumes. Le tout sera accompagné de superbes mouvements de queue.
En ce qui concerne leur vie de famille, les 15 espèces de veuves, toutes africaines, pondent leurs oeufs dans les nids d'hôtes. Ces hôtes seront les parents adoptifs des jeunes veuves et élèveront donc ces jeunes en même temps que leurs propres poussins. La majorité des veuves ne parasitent qu'une seule espèce bien précise d'hôte qui sont les tisserins.
Lors de la ponte des oeufs, la veuve ne déposera qu'un seul oeuf dans un nid adoptif et s'il y a déjà un oeuf de sa propre espèce dans ce nid, elle détruira un des oeufs de l'hôte pour le remplacer par le sien. Les oeufs de l'hôte comme ceux de la veuve sont blancs et pourtant celle-ci saura reconnaître ceux du tisserin ( hôte ) et ne se trompera pas lorsqu'il faudra en détruire un. Ils seront donc élevés par des parents adoptifs. Dès leur naissance, les oisillons des jeunes veuves sont adoptés par les propriétaires de la nouvelle couvée. La période d'incubation des veuves est de 10,5 jours.

- Les Morus bassanus (fou de Bassan) nichent en colonies denses sur les falaises et les îles rocheuses. Les couples demeurent ensemble pendant plusieurs saisons. Pendant leur parade nuptiale élaborée, ils se font la révérence, se frottent le bec et s'étirent le cou et les ailes.
D'abord un simple tapis d'algues, de brindilles et de mousse, le nid se transforme avec les années en un véritable amoncellement de plumes, de déchets de poisson et d'excréments. La femelle y pond un seul œuf blanc bleuté, que les deux partenaires incubent à tour de rôle pendant environ 6 semaines.

Passons aux baleines :

- Les mâles Eschrichtius robustus (baleines grises) se rassemblent vers mi-janvier, pour attendre les femelles, qui arriveront quelques jours plus tard... On peut observer que sous le coup de l'excitation, ils tournent en rond, s'agitent, sautent, et sortent fréquemment la tête de l'eau dans la posture dite "d'espionnage", peut-être pour guetter les femelles...
Lors de l'arrivée des femelles, les mâles n'en palpitent que plus fort, et il se forme non pas des couples, mais des trios pour les accouplements : 1 femelle et 2 mâles... l'un des deux sera de toute façon débouté... le plus jeune en général...

- Les Balaena mysticetus (baleine franche du Groenland) et les Megaptera novaeangliae (baleine à bosse) s'accouplent de préférence dans la position la plus acrobatique qui soit : "debout dans l'eau, la tête à l'air libre"... Certains scientifiques estiment que c'est afin de ne pas manquer d'air qu'elles laissent dépasser leur tête... en effet, lors de leurs ébats, elles n'utilisent pas leurs exceptionnelles capacités d'apnée ; l'excitation qui les anime en est peut-être la cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lareptilienne.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parades/accouplement/ponte   Aujourd'hui à 3:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Parades/accouplement/ponte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» accouplement / ponte
» Accouplement ...
» Durée Accouplement-Ponte
» accouplement..ponte ?
» Mes inséparables viennent de s'accoupler !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reptilia-area :: Observations en milieu naturel :: Nature en général-
Sauter vers: